Noa Oser Le Dire

Violences conjugales : Se défendre autrement



Violences conjugales : Se défendre autrement
 
La journée nationale consacrée aux violences faites aux femmes nous rappelle des chiffres officiels ahurissants:Une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les deux jours et demi. Plus de 600 000 autres femmes ayant déclarées avoir subi des violences physiques ou sexuelles ont eu de la chance (statistiques 2009) La question est : comment chaque victime doit elle se sortir du triste sort qui l’attend ?Il faut se rendre à l’évidence, alors que les articles du code pénal punissent de tels actes, que des dispositifs d’aide et de soutien accompagnent les victimes, cela ne diminue pas le risque de mort.

 

Devant une menace, un danger, la psychologie du comportement nous enseigne que 3 attitudes sont possibles: fuir (évitement) , lutter(faire face à l’attaquant) s’immobiliser(inhibition de l’action).Combattre l’adversaire conjoint violent nous parait la meilleure solution pour éviter la répétitions de situations intenables dans la durée, le désastre de la relation de couple
Nous recommandons aux femmes victimes de violences conjugales de protéger leur vie en utilisant le krav maga. Technique d’auto défense efficace et largement reconnue. C’est une logique de prévention. Éviter de se trouver dans une situation dangereuse, laquelle pourrait conduire à sa propre mort. Se protéger de son conjoint au foyer en pratiquant le krav maga, c’est aussi être à la hauteur de toutes agressions à l’extérieur(viols, agressions, vols à l’arrachée…etc) Les victimes peuvent ainsi faire le choix radical de ne plus l’être. Bien entraînée et consciente de sa capacité à faire face à toutes violences physiques, la femme aura sensiblement fait disparaître la peur . Pour sortir de son rôle de victime, la femme n’a pas le choix. Si elle sait se défendre des coups, de la brutalité, de la tentative de meurtre, un homme n’y reviendra pas deux fois.

Les chiffres concernant la violence faites aux femmes sont en constante augmentation et cela ne peut plus durer. Aux grands maux, les grands remèdes. Bon nombre de femmes battues, violentées, agressées sont conscientes de la nécessité d’un changement, que cela cesse enfin et les traumatismes avec. Comment ? Par la lutte à armes égales. Le krav maga représente cette arme, que chaque femme doit acquérir, sans complexe, la technique. C’est un principe vital de précaution.

 
 
Norbert Zerah
Psychologue clinicien
Praticien EMDR